The blue pill (Sildenafil) is a remedies that medical doctors eddoqcpxga eddoqcpxga prescribe to support men that have male impotence have tevegbzqdl tevegbzqdl

Présentation de l’histoire de la danse sud-africaine
Présentation de l’histoire de la danse sud-africaine

Infos

Le Mercredi 3 Octobre, de 10h à 13h – Dance Space Studios

La danse sud-africaine contemporaine s’est développée pendant plus de 40 ans sous le régime du gouvernement nationaliste qui a instauré le régime de l’apartheid (développement séparé des races).

Vers le milieu des années 70, un certain nombre de danseurs, professeurs et chorégraphes ont commencé à exprimer et à manifester leur résistance à ce système draconien qui séparait les gens en fonction de leur race. Il est arrivé que certains artistes violent les lois de l’apartheid pour briser ces barrières légales et culturelles. Les stratégies qu’ils employaient étaient souvent très ingénieuses, comme le développement de méthodologies de chorégraphie et d’apprentissage qui puisaient leurs racines dans une multitude de techniques (importées et développées), de styles et de traditions culturelles.

Ces initiatives expérimentales, concentrées essentiellement dans les villes et les townships de Johannesburg, Soweto, Pretoria, Cape Town et Durban, étaient parfois aussi une réponse à des techniques de représentation et d’entraînement imposées aux corps africains à la recherche d’esthétique et d’identité sud africaine.

L’activisme artistique qui s’est développé en parallèle à deux états d’urgence et à un boycott culturel international est à l’origine d’une histoire complexe, contestée et très fragmentée. Les textes d’Adrienne Sichel, journaliste au théâtre de Johannesburg et spécialiste de la danse, traitent de l’évolution de la danse contemporaine sud africaine et culminent avec les Saisons croisées France Afrique du sud 2013. Ses récits de mémoire journalistique intitulés Body Politics – Finger Printing South African Contemporary Dance (Politique du corps – L’empreinte de la danse contemporaine sud africaine) retracent aussi bien le contexte socio-politique et culturel que les aspects du développement de la danse en Afrique du Sud, pendant et après l’apartheid.

Share this: