The blue pill (Sildenafil) is a remedies that medical doctors eddoqcpxga eddoqcpxga prescribe to support men that have male impotence have tevegbzqdl tevegbzqdl

Hafiz Dhaou & Aïcha M’Barek (Kharbga, jeu de pouvoir)
Hafiz Dhaou & Aïcha M’Barek (Kharbga, jeu de pouvoir)

INFOS

Dimanche 30 Septembre – 15h, Dance Factory – 60 minutes

Hafiz Dhaou & Aïcha M’Barek / Cie Chatha / Tunisie

« Un coup de dés jamais n’abolira le hasard».*

Dans un désert dont l’ordre immuableévoque une sorte de pays stylisé aux courbes arides et belles, un danseur suit les sinuosités minérales que l’immobilité dément. Il se lance dans ces tours étranges et lancinants du derviche, bientôt rejoint par les six autres interprètes. Ils se meuvent dans ces méandres et le bruit de ressac du gravier amplifié. Sortes d’électrons à peine libres ou gens qui tournent en rond, le hasard a fui. Dans cette détermination du tour, le mouvement perpétuel devient perpétuité. Ce qui n’était que sensation devient géométrie et dessein. L’inexplicable pour un seul est rendu visible par le nombre. Ce qui était de l’ordre de l’imperceptible s’explique peu à peu par une forme qui se libère. Mais soudain, le comédien aveugle et sa présence singulière relance le jeu et les danseurs creusent cette urgence, cette sommation du chaos dans une sorte de remue-ménage obstiné, comme une irruption monotone et acharnée. Un coup de dés infléchira-t-il le destin ?

*Un coup de dés, poème de Stéphane Mallarmé.

Conception, chorégraphes & scénographes : A. M’Barek & H. Dhaou
Interprètes : J. Mandonnet, S. Pignon, R. Rocha, A. Dianor, H. Dhaou, M. Derouet
Lumières : X. Lazarini
Musique : E. Aldea, I. Chiossone, H. Dhaou
Ingénieur son : C. Zurfluh
Technicien : L. Bouaud
Tournée et diffusion : Les Indépendances, P. Chamaux
Production: Chatha – aicha m’barek & hafiz dhaou.
Co-production : Maison de la Danse, Lyon, CDC Toulouse – Midi-Pyrénées, La Rampe-La Ponatière, Echirolles, Bonlieu, scène nationale, Annecy/ CCN -Ballet de Lorraine, Nancy, CCN Caen- Basse-Normandie, Théâtre Louis Aragon, Tremblay-en-France.
With the support of: Modul-Dance, Union européenne – programme « culture », du Ministère de la Culture et de la Communication, Drac Rhône-Alpes, Fiacre Région Rhône-Alpes, Ambassade de France en Tunisie, Institut français de coopération de Tunis, Rencontres chorégraphiques de Carthage – Espace Ness El Fenn.

Contact : +33 (0)1 43 38 23 71 / les-independances@orange.fr / ciechatha@yahoo.fr

 

CHATHA / Aïcha M´Barek & Hafiz Dhaou (Tunis / Lyon): kharbga — Power games from Tanz im August on Vimeo.

BIOGRAPHIE

Tout deux nés à Tunis, Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou créent ensemble depuis 1995.
Après avoir intégré le Conservatoire de Musique et Danse de Tunis, Aïcha rejoint Hafiz au sein du Sybel Ballet Théâtre. Elle devient la première danseuse de la compagnie et assistante de Syhem Belkhodja, avant d’effectuer un Master IUP Métier des Art et de la Culture (Lyon 2). Elle devient danseuse interprète dans Temps de feu, Cie Anouskan, chorégraphe Sophie Tabakov.
Tout deux tournent en 1995 pour la Cie Sybel Ballet Théâtre avec Chutt, Ikaa, Karakouz, Elexir, Sans Obscure, tout en se consacrant à des études cinématographiques au sein de l’Institut Maghrébin de Cinéma à Tunis.

En 2000, Hafiz et Aïcha obtiennent une bourse de l’IFC Tunis pour une formation au CNDC d’Angers puis, en 2001, Hafiz participe à la Chorégraphie de Inta Omri. Aïcha imagine la chorégraphie du quatuor Essanaï (L’artisan). Un an plus tard, elle crée le solo. Le Télégramme, mention « bien » du jury du CNDC/Angers quand lui crée le solo Zenzena (la cellule).

En 2004, tout deux créent le duo Khallini Aïch dans le cadre des Repérages Danse à Lille. En 2005, ils créent et réalisent deux duos, « Les Cartes postales Chorégraphiques » dans le cadre du projet « L’Art de la rencontre » conçu par Dominique HERVIEU
Cette même année, Hafiz devient danseur associé au CCN de Caen.

Ils créent le quatuor Khaddem Hazem, présenté à la Biennale de la Danse de Lyon de 2006.
Hafiz participe à la pièce 1000 départs de muscle créée par Héla Fattoumi et Eric Lamoureux en 2007.

En 2008, invités une nouvelle fois à la Biennale de la Danse de Lyon, ils créent le quintet VU. Le solo KAWA, créé et dansé en 2010 par Hafiz Dhaou, est soutenu par Bonlieu scène Nationale d’Annecy.

Par ailleurs, ils répondent à des projets spécifiques à partir d’extraits de la pièce VU dans le cadre des projets :
La nuit des Musées Lille, au Musée des Beaux Art de Tourcoing / fête du quartier avec le CC Mermoz, Lyon 8ème / Danser à l’Hôpital avec la Biennale de la Danse, Lyon

En 2009, ils participent au projet de création d’une pièce Mon corps est un pays, projet universitaire Franco-Tunisien impliquant des étudiants de Grenoble et de Tunis. Ils participent au DEFILE 2010 de la Biennale de la danse de Lyon et crée Mon c(h)oeur qui bat, lalala… avec 150 habitants de Décines-Meyzieu dans le cadre de la résidence avec le CC Le Toboggan, Décines.

Enfin, le duo participe en 2011 et 2012 aux 10ème et 11ème édition des Rencontres Chorégraphiques de Carthage, en tant que directeur artistique.

Share this: